1. Bienvenue sur le nouvel espace Grand Public de la Fédération Française de bridge. Les licenciés peuvent accéder à leur site en cliquant sur "Mon espace" situé au dessus.

Bridge éducatif

L'Éducation nationale, considerant le bridge comme un complément efficace au programme éducatif, a encouragé sa pratique à l'école en signant une convention avec la FFB.

B educatif enseignant (1).jpg

Enseignants

B educatif enseignant (1).jpg

Le bridge est un savant mélange de réflexion et de stratégie qui, adapté au programme pédagogique, devient une discipline scolaire. Développé dans les écoles, collèges et lycées depuis une vingtaine d’année, il est pratiqué par plus de 7000 scolaires au sein des 730 établissements qui proposent des ateliers « découverte » dès le CM1. 

Le bridge s’inscrit dans la politique de lutte contre l’inumérisme, lancée en 2014 par la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, qui préconise l’usage des jeux pour apprendre. Il permet aux élèves, dès le CM1, de développer, de manière ludique, des qualités de concentration, d’analyse, d’autonomie, d’initiative et de mémorisation. Il aide également au développement social de l’enfant en étant le seul sport de l’esprit à se pratiquer avec un partenaire. 

Dès 2012, l’Education nationale, considérant le bridge comme un complément efficace au programme éducatif, a encouragé sa pratique à l’école en signant une convention avec la Fédération Française de Bridge.

- Philippe Chapus, professeur de mathématiques au collège des Châteaux dans le Bas-Rhin, utilise le bridge en atelier sur le temps périscolaire et au sein même de ses cours : « Avec le bridge, on élabore des stratégies complexes pour gagner un contrat. Une démonstration mathématique, c’est ça. ». Résultat : David, l’un de ses élèves de 3ème, a vu sa moyenne en maths passer de 12 à 15, grâce au bridge. 

Autre témoignage, Pascal Evrard, professeur de mathématiques au collège Montaigne de Poix-du-Nord qui a introduit le bridge dans son établissement et au sein même de ses cours : « Certains constats sont indéniables : ceux qui pratiquent le bridge lors des cessions périscolaires ont fait de réels progrès en calcul mental et lorsque je propose des exercices à base de bridge, l'ensemble des élèves participe, y compris ceux qui, habituellement, décrochent du cours. Le bridge fait sauter le blocage psychologique lié aux mathématiques. »

S'initier en ligne gratuitement

Bridge educatif enfant.jpg

Élèves

Bridge educatif enfant.jpg

Jouer au bridge permet de développer son sens de l'analyse, de l’anticipation, de la stratégie et de la maîtrise de soi, tout comme son esprit de synthèse… tous les éléments nécessaires pour réussir leur future vie d’adulte. Il aide également au développement social car il est le seul sport de l'esprit à se pratiquer avec un partenaire.

Ca aide pour les problèmes : « Quand on entame, on réfléchit à la meilleure stratégie ou à la meilleure formule. Ca aide à résoudre les problèmes d’un autre genre. Personnellement, j’ai l’impression que le bridge m’a fait progresser au niveau de la compréhension. »
Plus attentif : « J’avais 10 en maths. Maintenant, j’ai 13. Depuis que je joue au bridge, je suis plus attentif, et j’ai vraiment progressé en calcul. Mais, bon, je joue avant tout pour le loisir. » 
Davantage de logique : « Jouer au bridge m’aide pour le calcul mental et aussi à avoir davantage de logique. Aujourd’hui, je comprends mieux les questions, ça rentre plus facilement. Je joue à la maison, mes parents sont contents. « 
Ca m’entraîne : « Les opérations sont simples, mais ça m’entraîne. Et ça m’aide à mieux comprendre comment elles marchent.»

S'initier en ligne gratuitement

B.educatif_parents.jpg

Parents

B.educatif_parents.jpg

Unanimité chez les parents autour du bridge à l’école.
« Il y a des années que je me bats pour que ma fille soit au niveau en calcul. Depuis qu’elle a commencé ses cours d’initiation au bridge dans son collège, elle réfléchit plus vite, arrive à anticiper, réussit mieux ses problèmes. Du coup, ses notes se sont nettement améliorées. Et, l’autre jour, quand je l’ai interrogé en calcul, elle m’a épatée », explique la mère de Jane.  
Même constat chez Alain : « Mon fils Thomas a réussi à dédramatiser l’apprentissage des mathématiques, c’est devenu beaucoup plus ludique pour lui. Il a gagné en maturité, il a évolué, il a un caractère plus posé qu’avant. »

S'initier en ligne gratuitement

B.Educatif_dispositif.jpg

Dispositif

B.Educatif_dispositif.jpg

De nombreuses actions ont été mises en place pour introduire le bridge dans les établissements scolaires sur le temps d'activités périscolaires. Dans un premier temps, le bridge est apparu dans l’univers scolaire sous forme d’activités déclinées sous forme de sections bridge proposées aux élèves au même titre que les activités artistiques ou sportives. Puis le bridge a intégré l’emploi du temps des élèves : exercices de bridge en classe, une heure de bridge à la place des maths, ou encore sur le temps périscolaires, accompagnement personnalisé ou éducatif… sont quelques exemples d’utilisation du bridge dans les écoles, les collèges et les lycées 

La convention, signée en 2012, s’appuie sur le fait, avéré, que le bridge permet, dès l’école primaire, de favoriser la réflexion et d’acquérir les bases d’un raisonnement mathématique via les nombreuses opérations de calcul mental et de déductions simples que demande le jeu. Après avoir suivi des formations, plus de 300 professeurs de mathématiques intègrent des exercices de bridge dans leur enseignement. Ce programme pédagogique a été élaboré avec l’aide de Michel Gouy, IA-IPR de mathématiques de l’Académie de Lille, et de Pascal Evrard, professeur de mathématiques.

S'initier en ligne gratuitement